LE CHOC DU FUTUR

Expression du futurologue Alvin Toffler, désigne le décalage entre nos mentalités qui évoluent à des rythmes biologiques et de générations et l'évolution technologique, qui se renouvelle sur quelques années... Comme l'adaptation est gourmande en énergie, on le paye en stress et en panique.
Plus drôle, ce que vous trouverez dans cette page: ma vision du Futur, avec vaisseaux interplanétaires, robots tueurs AT et autres bases spatiales. Mais aussi des villes flottantes, une cabane brutaliste au bord d'une plage tropicale d'une exoplanète ( Ekko ) pour Chasseur fatigué, Monaco circa 2080; Atlas, dans les anneaux de Saturne, la capitale mondiale New Lagos - siège du PACT - ou encore des monuments aux Forces Armées de l'Union européenne et leur Etat Major à Bruxelles...
Je scanne, je scanne... ( Et non, comme tout est déjà pris en notes ou dessiné, c'est pas pour éviter d'avancer sur le livre. Je profite juste du blog pour tout mettre dedans. )

De manière générale, même sans avoir publié ne serait-ce qu'un seul livre, j'ai remarqué que les éditeurs sont sensibles au fait qu'un auteur propose un univers cohérent et susceptible de fournir de la matière pour plusieurs bouquins... Perso, je comprend pas les gens qui écrivent sur des sujets et des "univers" totalement différents d'un livre à l'autre...

De mon côté, j'ai une chronologie sommaire qui va de maintenant à +20 000 au moins, avec des trous et des périodes plus détaillées mais avec des époques bien définies qui correspondent aux grands stades des évolutions de tendances lourdes qui existent déjà aujourd'hui et depuis la nuit des temps...
J'ai fais un calcul rapide et même en écrivant cinq pages par jour ( ce qui est loin d'être le cas maintenant ) je vois pas comment je pourrais écrire toutes les histoires que j'ai en tête sans atteindre au moins cent ans. Du coup, je ferai des allers-retours entre les époques ce qui permet de raconter l'histoire globale en zappant les périodes mal définies tout en évitant de lasser les lecteurs.

En résumé:
Pour moi, ce que l'on appelle la Mondialisation n'est que la montée en puissance des préoccupations des Individus face à celles des systèmes, des cultures et des groupes.
Derrière ce que les ringards nationalistes ou identitaires appellent la Mondialisation, il y a bien une généralisation des styles de vie mais il y a surtout une globalisation des valeurs de bases de l'Individu et de ses aspirations: liberté et confort minimum. Qu'est-ce qui permet aux réactionnaires de tous poils de nier à qui que ce soit sur le Globe le droit d'utiliser son Potentiel Individuel suivant sa volonté seule et non suivant les règles plus ou moins idiotes qui gouvernent leur lieu de naissance? Les réac' et les identitaires prônent le replis sur soi et le retour aux peuples et aux frontières pour éviter que leurs idées moisies et périmées soient mises en concurrence avec celles des autres. Pourquoi je devrais penser "français" alors que je suis un Individu en France? La France c'est pas un truc qui existe en soi, c'est une construction collective par des Individus. C'est pas la France qui nous fait, c'est nous qui la faisons... Et c'est partout pareil. Les habitants d’Israël ne sont pas condamnés à être sionistes - ni même juifs - et ceux d'Iran à être des islamistes obscurantistes.
Parce que les réactionnaires et les conservateurs ont baissé les bras, le reste d'entre nous devrait faire de même?
Je crois pas que ça arrivera et c'est donc autre chose qui se passera.
Les structures commerciales et culturelles prendront le relais, soit sous forme coopérative soit sous forme concurrentielle.
N'en déplaise aux gauchos et sans tomber dans l'idéalisme béat, le capitalisme c'est la prise de risque calculés, la volonté de répondre aux besoins exprimés et la recherche permanente d'efficacité et d'amélioration. C'est le capitalisme qui a crée le structures à la base de l'expansion de l'Occident, c'est lui qui a permis à la bourgeoisie d'émerger et de tempérer puis d'écarter l'arbitraire des monarchies.
La Forme concurrentielle - disons le Capitalisme - a l'avantage d'un meilleur historique vis à vis des Individus, le capitalisme a battu le communisme à plates coutures.
Mais les allers-retours continuels entre stratégies conformes et alternatives et les excès inévitables des systèmes en positions dominantes garantissent un retour en force des mouvements coopératifs.
Ça ne sera pas l'un Ou l'autre, ça sera les deux en parallèle.
Cette évolution est rendue possible par l'ère de l'information et de la communication: comme les Individus sur tout le globe tendent à avoir un accès "égal" aux informations concernant la vie des autres. L'intelligence étant répartie de manière égale sur la planète, il est logique que des conditions de vies et de libertés individuelles ne reposant que sur des bases politiques ou culturelles soient ressenties comme de plus en plus injustes... Avant, les gouvernements pouvaient mentir outrageusement à leurs citoyens, c'est de moins en moins le cas. Même si "information" n'égale pas forcément "impartialité" ou "vérité"; de moins en moins, il semblerait...
Mais la R/I "intensité/durée" implique que plus un système ou un phénomène est extrême et moins il dure... Tous les systèmes trop rigides, trop durs ou trop barbares finissent par être balayés par l'opposition et les réactions qu'ils suscitent. Ça peut aller vite quand c'est l'extérieur qui réagit - exemple: l'Allemagne nazie, l'Etat islamique - ou lentement quand c'est l'intérieur du système qui fini par craquer - exemple: l'URSS, les dictatures sud-américaines - et la combinaison des deux donne une fin rapide à des systèmes en place depuis longtemps, exemple l'Irak ou la Libye...
Une seule certitude: les systèmes durs ou injustes stressent plus les Individus qui ont la malchance d'en faire partie que les systèmes basés sur les libertés individuelles et l'égalité de droit.
Et les règles de base s'appliquent toujours: quand le potentiel est là, les stratégies alternatives deviennent possibles et tout n'est plus qu'une question de temps. Avant la diffusion des informations par images, seuls les lettrés avaient accès à des informations sur le mode de vie des autres. Aujourd'hui, même un illettré est capable de VOIR que d'autres vivent mieux ou moins bien que lui à l'autre bout du Monde. En T.F.: avant, l'information était codée par l'intermédiaire de Formes compréhensibles uniquement de ceux qui les maîtrisaient - ceux qui savaient lire - alors que depuis l'enregistrement et la (télé)diffusion d'images, les Formes sont transmises directement d'un Individu à l'autre. Des Formes universelles et compréhensibles "naturellement".
 Les incertitudes actuelles - replis de la démocratie, montée des communautarismes ou infos orientées - ne sont que le reflet d'une phase de transition. Where there's a way, there's a will...
Pour moi, les états nations sont condamnés et disparaîtront sous le poids de leur anachronisme et de leur inadaptation aux enjeux du futur comme l'épuisement des ressources ou les changements climatiques. A titre d'exemple, c'est le besoin de gérer les flux migratoires et le risque terroriste qui ignorent tout deux les frontières qui va sauver l'Europe par la Défense.
Ca ne veut pas dire que le Monde sera homogène... D'abord et de manière accessoire, certains états seront conservés par contraste avec les autres ( stratégies alternatives, toujours...) et pour les "services" qu'ils rendront au reste du Monde: paradis fiscaux et secret bancaire, perpétuation de pratiques ailleurs réprouvées comme la théocratie...
Pour les autres, vaincus par leurs contradictions internes, l'épuisement de la démocratie participative - pourquoi perdre du temps à donner son avis quand le système l'ignore et pourquoi entretenir un système quand on peut s'en passer? - et la montée des préocupations des Individus par rapport aux préocupations collectives; coopération internationale forcée et libertés nouvelles les condamnent à s'unir dans des systèmes supra-nationaux ayant pour base l'Individus.

Il y aura le PACT, basé sur la Néocratie qui se répendra par les élections et entrera en concurrence avec l'ONU jusqu'à l'absorber. Russes, américains ou chinois en voudront pas mais là encore les Pactistes pourront compter sur la division - Divizion? - et la manipulation des aspirations individuelles... Contradictions irréconciliables et toute puissance du capitalisme aux USA, instabilité et excès chroniques en Russie, système politique trop rigide en Chine... Ils tomberont tous avant 2100. Et une fois un seuil critique atteint, ceux qui s'opposeront trop durement au Pact seront vaincus militairement ou asphyxiés économiquement et seront à leurs tours "reformatés"...

Le Pact étant un système qui laisse les Individus s'organiser comme ils l'entendent, seuls ou en groupe; les tendances concurrentielles et coopératives - les corpos contre les coops - se développeront en parralèle pendant un bon moment - +2700 environ - puis les ambitions, les appétits et les opportunités rendront inévitable une séparation et une confrontation.

La confrontation sera soigneusement manipulée et instrumentalisée des deux côtés pour arriver à une séparation de fait qui permettra à chacun des deux systèmes - en fait les deux tendances de bases de l'Humanité: les Conformes et les Agressifs - de s'adonner librement à ses propres expérimentations et dérives, sans avoir à rendre de compte à l'autre.
L'expansion de l'Humanité dans le système solaire puis dans des systèmes de plus en plus éloignés - vaisseaux PRL obligatoire, un gros dossier...- rendra possible ce qui est aujourd'hui inenvisageable.

Les entreprises deviendront des empires trans-planétaires, les Coops détruirons famille et concurrence mais aussi spéculation et inégalités, les pauvres croyants déistes deviendront des produits destinés à alimenter l'industrie des voyages interplanétaires... Entropie et Emergence, visions fortes et faibles de la T.F. deviendront les nouveaux extrémismes... Efficacité mécanique contre valeurs subjectives...

Nouveaux challenges, nouveaux environnements, nouvelles technologies... Tout un Futur à mettre en Forme. Pas à inventer, tout est déjà là et les auteurs de SF ont déjà tout imaginé...
Dans ce sens, il n'y a rien de vraiment révolutionnaire sur cette page, juste ma vision personnelle et, je l'éspère, cohérente d'un Futur possible.

AMERIKA

La SMP concurrente de Divizion puis BMK, propriété de la famille Alden et basée d'abord dans le Delaware pour raisons fiscales puis à New York après intégration des USA au Pact.
Poids lourd de la sécurité privée avec des activités allant du simple gardiennage aux campagnes militaires en passant par la protection rapprochée... ( basée sur la très réelle Academy , voir post sur les SMP...)
Gros pourvoyeur d'emplois, se développe au détriment de ses concurrents, se diversifie dans le matériel et la surveillance informatique puis fagocyte le ministère de la Défense US... Premier client non officiel du Pangea en Amérique du Nord, ce qui explique son avantage concurrentiel.

logo: trois triangles bleu:blanc:rouge pour parler à l'americain de base, avec une étoile inscrite dans le triangle du centre:
Deviendra "AMK " par la suite, dans la phase d'expansion inter-planétaire. ( en Global, les voyelles tendent à disparaître, "sous-entendues" entre les consonnes. Des mots réunitarisés...):
( un "A" blanc, un "M" rouge et un "K" bleu...) 

La tour à New-York:
200 étages, 850 mètres de haut.
Dans le quartier en plein essor de Hudson Yards, à l'Ouest de Manhattan, à peu près à la hauteur de l'Empire State Building mais au bord de l'Hudson. Construite sur un polder, avec podium paysagé comprenant garages, centrale électrique, centre de congrès et formation, hélipads et garages:

















plan circulaire avec atrium central toute hauteur, trois piliers d'ascenseurs+escaliers et rotation des étages pour créer une enveloppe aérodynamique:



Comporte un hélipad d'urgence et pour la frime à 680 mètres de haut, réservé aux pilotes IA... Dimensionné pour qu'un petit jet VTOL puisse y atterrir:


Évoque le flambeau de la Statue de la Liberté vue de dessous, faut l'imaginer éclairé dans la nuit...:

Au sommet, entre 800 et 850 mètres de haut, des installation techniques et de communication, des défenses anti-aériennes,



et au deux-centième, un appartement royal pour la famille Alden, l'un des plus hauts logements du Monde, avec piscine:

Une vue de l'atrium central, avec ascenseurs et escaliers vitrés:

ATs

pour "Autonomous Tanks", des mitrailleuses et lance-missiles sur pattes. Le compromis entre la mobilité d'un fantassin et la solidité d'un tank. Alimentés par piles accumulatrices d'énergie ( brevet Wynant Enterprises, dans la suite de La Voie du Lézard - titre "Neoropa" - et pilotées par I.A.  Éventuellement appuyés par des drones, je crois pas aux robots volants à la Iron Man.... Travaillent toujours en groupe.

version humanoïde, pour combats en intérieur ou protection rapprochée...

 modèle pour la jungle :


modèle pour la ville, capable de passer les décombres, tire tout en marchant, avec aussi des fusils additionnels sur les pattes avant:

Un modèle snipper, capable d'écarter feuillages et autres obstacles avec ses bras, ou d'ouvrir des portes.


Modèle plus futuriste ( genre après 3000...) , inspiré par le robot cubique de Interstellar. Au début je trouvais l'idée idiote mais en fait ça peut tenir debout, marcher et c'est une forme solide...





Europeans Armed Forces EAF/FAE Forces Armées Européennes

L'armée unique de l'Union Européenne, née de la lutte anti-terroriste et de la défense des frontières contre les migrants ou les Russes.
Etat Major à Bruxelles ( pas encore trouvé l'emplacement exact, mais j'ai deux ou trois pistes...).
Pas encore construit dans La Voie du Lézard, sera prêt pour la suite, en 2026.



une plaza inclinée pénètre au cœur du bâtiment des bureaux, salle de réunions et assemblée en dessous...


les bâtiments annexes, vue opposée aux deux précédentes:

plan masse grossier:

le logo de la Force: le symbole des trois armes réunies: un glaive pour l'armée de terre, une ancre pour la marine et des ailes pour l'armée de l'air:



MONACO EN 2080:

futur siège de BMK et de l'assemblée des Etats Souverains ( en gros, les paradis fiscaux actuels entretenus par les grandes multinationales et les nations à forte tradition d'indépendance...). Considérablement agrandi par deux îles artificielles flottantes. Logements de luxe en surface et industries high-tech dans les sous-sols. Avec métro subaquatique, base logistiques pour les avions et bateaux de guerre des SMP - et louée aux marines officielles hors PACT - et lagon avec longues plages de sable en face du rocher historique.


La tour BMK:

LA "HUTTE" D'ORION SUR EKKO:

Ma vision de la retraite idéale: une case faussement primitive en béton et bois cintré, sur une plage genre Polynésie mais sans les moustiques ( on est loin dans le futur...).
C'est ouvert mais refermable, simple mais spacieux et confortable:



le lit est en haut des gradins, au centre:

PS: En lisant "images et symboles" de Mircea Eliade, je me suis apperçu que cette "hutte" respecte le schéma traditionnel de l'habitation primitive qui est une représentation du Monde ( plan circulaire ) avec en son centre, l'axe symbolique qui relie terre, ciel et surface. Cet axe peut être un pilier ou une ouverture au dessus du feu... Dans ce cas précis, le lit est au centre et au sommet d'une succession de niveaux concentriques...


Et pourquoi pas voir sa tête, à ce fameux Orion. C'est mon futur héro increvable et ambigu, héritier de la moitié de la compagnie souveraine BMK, ex-B&M...
Nom trouvé dans les space-opéras de Peter F. Hamilton, dans le cycle de "la guerre contre l'arpenteur", personnage secondaire mais sympathique. Prononcer à l'anglaise " HAURRA-I-ONE"
Il est physiquement bloqué dans la trentaine par amélioration génétique mais est multimillénaire ( né au vingt-deuxième siècle mais toujours pas mort  en 10 000... j'ai vu loin... )
Je l'ai bricolé en mélangeant le "Quatre" de Divergente - Theo James de son vrai nom -et le petit copain de l'héroine de Hunger Games - Liam Hemsworth, vu dans la pub Diesel où il domine un loup et fonce à travers un bloc de béton, et frère du gars qui joue Thor -  autant dire qu'il va être terrible...
( même pas eu à rajouter le serpent... sûrement un signe.)
Je vais l'améliorer...ou en dessiner un original. Pas satisfait du profil...

LA STATION ATLAS, dans les anneaux de Saturne:






 Gravité par rotation, variable suivant le diamètre des niveaux et la distance au centre de rotation, calculs sommaires ci-dessous:


Ça, c'est juste les débuts... Un simple spaceport artificiel, qui abrite le personnel nécessaire à l'exploitation robotisée de l'atmosphère supérieure et des lunes de la géante aux anneaux...
vers 2400, la lune/astéroïde Atlas en forme de soucoupe volante - véridique, voir images ci-dessous- est partiellement évidée pour fournir un habitat plus abrité des radiations et autres missiles nucléaires et reliée à la station artificielle qui grandi sans cesse. La rotation de la lune sur son axe est insuffisante pour fournir une gravité par rotation, les habitats sont donc des anneaux tournants dans des cavités creusées sous la surface et ceinturant la lune. Rotation sans contact par lévitation magnétique comme les trains japonais... ( L'énergie est abondante et pas chère dans le futur...)

La lune Atlas:




Lune et station reliées forment un axe et la lune devient le centre de gravité d'un système d'anneaux artificiels qui tournent de manière concentrique ( mais pas synchrone, comme les anneaux sont de plus en plus grands, ils doivent tourner de moins en moins vite pour maintenir une gravité par rotation équivalente à 1G ) dans une
bulle d’atmosphère respirable maintenue en place et protégée par un champ électromagnétique puissant émis aux deux extrémités de l'axe de rotation:


 L'extérieur des anneaux rayonne de la chaleur pour maintenir l'atmosphère captive à température agréable.


la vue depuis la surface de la lune, sur Saturne et l'intérieur des anneaux.
Les "vrais" anneaux sont perpendiculaires à ceux d'Atlas et à cette distance, la surface de Saturne occupe entièrement le fond... ( je coloriserai pour que ça soit plus clair...)
Y'a des nuages et des orages, une atmosphère en miniature et aux mouvements particuliers, à cause de la rotation des anneaux et de l'absence de masse solide au centre.
En gravité par rotation, si on part de l'axe sans toucher les parties en mouvements, on flotte en apesanteur, d'où des loisirs aériens  inédits...
Comme la lune elle-même a une très faible gravité, on peut y passer des nuits en quasi apesanteur dans des bulles transparentes à réservoirs de gaz plus légers que l'air...

Extrapolation du principe:
un monde/anneau, avec une masse de gravité artificielle ( matière noire ou réacteur contractant l'espace, on verra...) qui permet de placer la face habitable des anneaux sur l'extérieur et de sortir des paysages courbes et perturbants typiques de la gravité par rotation où l'on se tient debout sur les faces internes des tubes ou des anneaux...
Soleil(s) artificiel(s) - suivant le diamètre de l'anneau -  en orbite autour de l'anneau pour recréer un rythme jour/nuit et l'illusion d'un soleil dans le ciel.

VAISSEAUX SPATIAUX:
De classe IP ( pour Inter Planetary ) au début puis IS ( pour Inter Stellar ), à propulsion conventionnelle ( chimique, avec carburants ) puis "autre" par la suite.
Je crois beaucoup à la téléportation de particules qui peuvent ensuite être énergisées et éjectées comme propulseur... Il y a aussi le bon vieux saut FTL/PRL, genre "pont Einstein-Rosen" ou encore la contraction de l'espace temps par force encore inconnue ou manipulation de la gravitation...
Je "bosse" ( cogitations+lectures techniques ) sur un genre de "saut dans les itérations formelles" et/ou entre Univers Potentiels - ma version des Univers Parallèles - par modélisation informatique et transformation intégrale de la masse en énergie, couplé ou non avec une bonne vieille téléportation d'information. A ce propos, la téléportation d'états quantique ( éventuellement supports d'information ) existe déjà à l'état expérimental - 42 km, je crois - et est théoriquement d'une portée illimitée...

Les IPSS:
Inter Planetary SpaceShips, donc; pour la navigation spatiale entre planètes d'un même système, le Système Solaire, à l'origine.
Assemblés dans l'espace, ne pénètrent jamais dans les atmosphères, ne se pose jamais. Structures adaptées à l'absence de poids du vide, accélération typique de 1G, pendant plus ou moins de temps.
Avec quartiers habitables allant de l’apesanteur aux "1G" obtenus par rotation des parties habitables autour d'un axe ou en positionnant ces mêmes quartiers perpendiculairement à la direction de l'accélération.
Petit florilège:

"small ship One":




Un "full wheel type":
Problème: les quartiers habitables doivent être évacués pendant les phases d'accélération et de freinage.

( avec roue enchâssée dans la structure, comme une roue de vélo...)

( avec roue déportée sur un ou des deux côtés de la structure )



Un "rotate & pivot type":
Les quartiers d'habitations sont parallèles à l'axe pendant les phases de vol en chute libre ( les plus longues ) et perpendiculaires pendant les phases d'accélération/freinage.

Un modèle plus détaillé et à l'échelle, j'ai (presque) tout calculé. Le IPSS CNS "Jean-Loup Chrétien" ( c'est un armateur français...).


Vues des cabines:
On dira que je m'attarde sur des détails mais faut bien comprendre que ce sera le décor principal de l'action qui se déroulera dans des vaisseaux spatiaux... Et puis si des lignes régulières se développent, c'est évident qu'il y aura un max de sexe entre l'équipage et les passagers ( contre l'ennui pour les premiers, pour le prestige façon " dîner avec le Capitaine" pour les seconds...) pendant le ou les mois de voyage vers Mars,  Jupiter ou Saturne... Et puis il faut du "cozy" pour compenser la sensation de milieu clos.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire